Hasards Nécessaires et Petits Dictateurs

Il y a de ces curieux hasards et détours dans la vie parfois…La dernière fois que j’ai écrit un livre, c’était en 2017. Le thème de mon livre était la démocratie dans la psyché. Je partais du principe que la démocratie commence d’abord par un débat sain et dynamique dans notre propre coeur avant de passer aux urnes.

Pour moi, la parole qui débat est une parole saine contrairement à la perfection stérile du tout est toujours parfait, du tout le monde pareille, de la bienveillance comme technique de vente, du perfectionnisme existentiel et la violence du silence qui l’accompagne. J’insistais sur l’importance de donner une voix aux multiples facettes de notre identité plutôt que de se fondre dans la masse avec une persona rigide, stérile et sans vie.

Je proposais alors d’imaginer un parlement dans notre coeur qui comporte

1 Ministère de l’Imagination

2. Un ministère de l’intégrité

3. Un ministère du courage.

4. Un ministère du sens…..

Le thème du livre était inspiré par les travaux de mon amie et psychanalyste Jan Bauer et l’idée venait de Jung qui avait à composer notamment, un peu comme le personnage de MoonKnight, avec différentes sous personnalités.

Mon éditeur de l’époque avait un peu peur de mélanger la politique avec la psycho alors nous avons plutôt opté pour le thème du Petit Dictateur comme titre de livre. Je me souviens avoir entendu Daniel Bélanger dire un jour que parfois le titre d’une création détermine souvent la polarité avec laquelle le créateur aura à composer. Dans son cas, il faisait référence à son disque: L’échec du Matériel….

Ainsi en mettant l’accent sur le thème du dictateur plutôt que celui de la démocratie, je m’aventurais moi aussi sur un terrain glissant… Rappelons ici qu’un dictateur, chez les Romains,c’est celui qui reçoit les pleins pouvoirs en situations de crise et qui le garde même après…. Traduit en terme psychologique, le petit dictateur symbolise la partie de nous qui prend le pouvoir sans notre vote en situation de crise, que ce soit une croyance, une substance, une personne ou un objet…. Pour écrire ce livre, j’ai effectué un parcours pour retrouver mes origines métisses afin d’étudier le système de politique en cercle et je suis allé notamment passer plusieurs jours dans le désert du Névada, sans boires ni manger avec comme seul confort, celui d’un caillou et la sauge d’un Shaman Shoshone…Vous retrouvez le récit de cette expérience dans le livre et en audio ici

Je fais ce long détour pour vous dire que ce livre m’a fait très mal de même que plusieurs personnes avec lesquelles j’ai eu à composer autour de sa mise au monde. En commençant par la personne qui s’occupait de booker mes conférences en France qui a soudainement été prise dans cette dynamique dictatoriale et en a fait des critiques très acerbes sur plusieurs plateformes qui a conduit à notre séparation professionnelle et un quasi bannissement des espaces de conférences à Paris et en France, exception faites de la Librairie Autour d’un livre à Cannes qui reste toujours curieuses de mon chaos d’idées.

J’ai tenté avec d’autres personnes de faire la promotion de la démocratie du coeur et à chaque fois, je me suis retrouvé à devoir rompre les liens car la dynamique du Petit Dictateur s’activait. Dans les derniers mois notamment, j’ai vécu un douloureux et profond deuil professionnel car une personne qui voulait au départ faire la promotion et m’accompagner dans la mise en lumière de mes idées s’est aussi retournée contre la situation en prétextant que mes idées n’étaient pas concrètes, pratiques ou rentables. Elle a coupée les ponts me laissant avec la croyance que j’étais seul responsable de cette situation au profit de la fameuse valeur d’autonomie qui stipule que nous pouvons lancer notre ombre sur une personne et s’en laver les mains ensuite au nom de l’autonomie….

Plus récemment, une personne qui, comme par hasard se trouvait le même Univers que cette personne, c’est à dire l’Univers du Tout est Toujours Parfait d’un coach de vie dont je vais taire le nom, m’a exprimé à quel point mes métaphores et élans poétiques étaient profondément inutiles à comparer de ce que le marché offre. J’ai compris alors que je rencontrais aussi mon ombre. Je crois en la gratuité et la co création et j’ai horreur des gens qui font du profits sur le dos de la souffrance des autres.

Je porte certes en moi cette blessure, cette peur d’être utilisé puis rejeté, mais selon moi les dynamiques sont relationnelles et non totalitaires. Je m’ouvre ici sur ceci car je désire vraiment un jour écrire un vrai livre.

C’était le Salon du livre de Québec en fin de semaine. Et ma fille est revenue toute enchantée avec ses nouveaux livres qu’elle a trouvées et qui l’ont trouvée au Salon du livre de Québec ! Vous n’avez pas pas idée de la Joie que je ressens lorsque je la vois lire avec passion et me raconter ses versions des histoires qu’elle dévore. J’aimerais tellement lui faire connaitre les Joies de l’écriture et la fierté que j’ai éprouvé la première fois ou je me suis assis avec mes lecteurs et lectrices au salon de livre de Québec y a plus de 20 ans déjà. (désolé je trouve pas l accent aigu sur le u du ou sur ce clavier)

Pour ceux qui se demandent pourquoi je ne fais plus de conférences depuis 2017 ou pourquoi je n’ai rien publié depuis ce livre, c’est que toute cette dynamique a contribué à éteindre la fibre d’auteur en moi, J’en suis venu à croire que ce que je faisais, ce que j’écrivais, c’était de la merde. J’étais tombé sous le joug de mes peurs et je donnais mon pouvoir à cette croyance que je suis un auteur nul. Rien d’y faisait.

Tout cela pour arriver à ce joli hasard qui me fait sourire maintenant… Il y a exactement 5 ans, le 13 avril 2017, mon éditeur a envoyé une copie « défectueuse » de mon Petit Dictateur à l’émission Plus on est de fous, plus on lit. La copie était défectueuse car selon l’Animatrice, mon livre ne valait pas le prix du livre et les phrases, j’en convient et vous pourrez le constater vous meme en lisant sa critique, étaient vraiment mal écrites.

À l’époque, je trouvais cela abusif comme commentaire et j’y voyais la un abus de pouvoir mais en même temps, je m’en servais pour confirmer que je suis nul comme auteur. Le nom de la chronique de l’époque s’intitulait « On a testé pour vous » Et ils ont testés mon livre pour vérifier si il fonctionnait bien et si il valait bien l argent pour se le procurer. Certes, un des chroniqueurs qui abait le fardeau de le lire en pleine série éliminatoire du Canadien de même que l’animatrice avaient probablement raison. Le livre ne devait pas sortir à ce moment la.

1 C’était la dernière fois ou le Canadien faisait les séries avant l an dernier alors je comprends que c’était chiant pour le chroniquer de se tapper mon livre.

2 mon livre n’était pas prêt car la démocratie ca prend du temps à instaurer en dehors de soi alors imaginez en soi.

3. Ce livre doit être testé et ou détesté par l’électeur, les lecteurs, lectrices et non par une personne qui le test pour vous comme cela ne fait pas de sens d’envoyer un ami voter pour vous.

Et 4, le plus important….Le Détecteur à Petit Détecteur était en beta version. J’ai depuis eu l’occasion de le peaufiner t l’apparition de la #Palpoutine en Russie nous confirme que nous devons tous et toutes prendre soins de la démocratie d’abord en soi avant de la propager hors de soi.

Plus que jamais, je crois que nous devons nous demander à qui ou à quoi nous donnons notre pouvoir en situation de crise. Et n’oubliez pas…. Y a rien de plus dangereux qu’une idée…. Surtout si vous n’avez qu’une, seule….

Merci PS: Aujourd’hui, 13 avril 2022 sort le premier texte de moi dans un livre depuis cette époque…. C’est une jolie préface avec un joli contenu exclusif que vous trouvez ici https://jfvpsy.com/2022/03/28/catch-me-if-you-can/

Et pour entendre l’émission qui m’a profondément enlevé le gout d’écrire d’autres livres en 2017, c’est par ici

https://ici.radio-canada.ca/ohdio/premiere/emissions/plus-on-est-de-fous-plus-on-lit/episodes/378946/audio-fil-du-jeudi-13-avril-2017/references

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s